Obtenez des visiteurs qualifiés grâce à votre PBN

Obtenez des visiteurs qualifiés grâce à votre PBN

  • Un PBN est une liste de sites appartenant à une même personne (tout simplement). Il y a 3 grandes raisons de créer un PBN :
  1. Améliorer la visibilité d’un money-site en lui faisant des liens. Il s’agit alors d’une technique de netlinking.
  2. Gagner de l’argent en vendant ou en louant des liens à d’autres personnes. Il s’agit alors d’une prestation SEO.
  3. Drainer des visiteurs qualifiés vers votre money-site (c’est l’objet de cet article).

Voici les principales étapes pour obtenir des visiteurs et les convertir via un PBN :

  1. Trouvez un mot-clé susceptible d’être tapé par les internautes qui ont besoin rapidement de votre produit ou de vos services.
  2. Réservez un nom de domaine contenant ce mot-clé, pour augmenter vos chances d’être visible sur Google.
  3. Créez un site et placez-y un texte d’au moins 1500 mots, optimisé sémantiquement pour le mot-clé, afin d’être bien compris par Google.
  4. Placez des « call-to-actions » sur votre site pour convertir les visiteurs en clients.
  5. Créer des liens vers votre site afin qu’il soit plus visible sur Google (netlinking).
  6. Surveillez l’évolution des indicateurs de votre site :
    • Le positionnement du site sur Google.
    • Le nombre de visiteurs.
    • Le taux de conversion.

Voyons tout cela en détails 🙂


Vous avez déjà un money-site ? Vous ne comprenez pas en quoi un PBN vous aiderait à obtenir plus de visiteurs ? Pourtant un Private Blog Network (PBN) est un excellent moyen de drainer des visiteurs qualifiés. Il vous donne l’opportunité de positionner vos produits sur Google pour les mots-clés de votre thématique sur lesquels votre money-site ne pourra pas (ou alors très difficilement) se positionner.

Le problème SEO des money-sites

Pour illustrer un peu ce propos nébuleux réservé aux expert SEO, imaginons que votre money-site est un monospace…

Oui, je sais, ce n’est pas vraiment un monospace… Hélas, je n’ai pas trouvé d’image libre de droit d’un Espace ou d’un Picasso 😋
Mais, bon, ça fera l’affaire 😉

Un monospace c’est vraiment super pratique car il permet de faire plein de choses différentes :

  • Chercher les courses au supermarché.
  • Déposer vos enfants à l’école (ou votre belle-mère à son club de bridge).
  • Partir en vacances.
  • Déménager.
  • etc.

Et oui, on peut faire plein de choses utiles avec un monospace 🙂

Cependant, aussi pratique que soit votre beau monospace, si vous tentez de faire une course sur une piste de F1, il y a peu de chances que cela s’avère concluant. Et oui, vous ne pourrez jamais gagner si vos concurrents disposent de puissantes F1, spécialement conçues pour rouler vite et pilotées par des professionnels.

J’aime beaucoup cette vidéo qui illustre très bien mon propos 😉 La transformation d’un monospace en Formule 1 :

Des ingénieurs se sont échinés durant des mois à faire rouler vite un monospace. Cette chose n’a jamais gagné une course (évidemment).

Et bien, il en va de même avec votre money-site ! A l’instar de votre monospace, votre money-site (e-commerce ou site d’entreprise) est très pratique pour :

  • Présenter votre marque, vos produits et vos services.
  • Communiquer avec vos clients.
  • Vendre en ligne.
  • Suivre vos commandes.
  • Etc.

Hélas, en matière de référencement, il sera difficile de sortir du lot et de vous positionner sur tous les mots-clés car la structure technique est trop lourde pour être vraiment efficace.

C’est alors que votre PBN intervient !

Par exemple, si vous avez un site sur le mariage, il sera difficile de le positionner sur tous les mots-clés relatifs à votre thématique avec un e-commerce classique (alliance, robe de mariage, coiffure mariage, etc…). Alors que si vous montez un PBN composé de sites ultra-thématisés pour chacun des mots-clés, vous pourrez alors vous positionner plus efficacement dans Google. Vous avez donc, en plus de votre voiture familiale, plusieurs petits bolides qui vous permettent d’avoir une bonne position dans les courses, là où le monospace ne pourra pas gagner 😎

Soyez bien équipé pour remporter la course du référencement !

Vous êtes désormais convaincu de l’utilité d’un PBN pour drainer des visiteurs ? Voilà déjà une bonne chose de faite ! Il vous reste alors à mettre en place la stratégie SEO qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Une recette pour construire un PBN qui attire et convertit des visiteurs

Pour que la recette réussisse, il faut que les sites de votre PBN puissent se positionner et drainer du trafic qualifié vers votre money-site. Il est donc indispensable de plaire à Google mais surtout, et c’est l’élément primordial de cette stratégie, de plaire aux visiteurs-clients.

1) Des mots-clés susceptibles d’être tapés sur Google par vos futurs clients

Notre ami Google, comme vous devez maintenant commencer à le savoir, est friand de mots-clés mais aussi de contenus optimisés. Pour améliorer votre référencement naturel, il faut donc lui apporter les petites gourmandises qui le raviront et vous permettront de vous placer en bonne position dans les résultats de recherche.

Pour commencer, comme pour un bon repas, il est important de trouver les bons ingrédients. Il vous faudra donc étudier les mots-clés susceptibles de rendre visible votre site sur Google par vos futurs clients.

Imaginons par exemple, que vous soyez l’heureux propriétaire d’un money-site sur le thème des alliances de mariage. Pour servir votre objectif, il vous faudra trouver les mots-clés, connexes à cette thématique, susceptibles d’intéresser vos visiteurs pour les transformer en clients. Pour ce faire, vous pouvez vous aider d’outils tels que celui de SEM Rush, Ubersuggest ou encore le Keyword planner de Google. Dans notre exemple, il sera sans doute intéressant d’explorer des termes tels que « alliance en or », « alliance en or blanc » ou encore « bague de fiançailles ».

Exemple d’un outil permettant de trouver des mots-clés (ubersuggest)

Une fois vos mots-clés identifiés, vous pourrez alors envisager de trouver un nom de domaine pour y monter votre site.

2) Un nom de domaine contenant le mot-clé

Pour la bonne exécution de cette stratégie, il est vivement recommandé d’opter pour un nom de domaine qui contient un ou plusieurs mots-clés (un Exact Match Domain ou EMD pour les anglophones 😉). Cette exigence requiert souvent la réservation d’un nom de domaine neuf.

Il serait par exemple peu pertinent d’appeler votre site sur les alliances « mon-beau-velo.fr » car les internautes ne comprendraient pas… et Google non plus. Il sera donc préférable, dans un souci de clarté, d’opter pour un NDD tel que « alliances-mariage.fr ». Notez au passage que si votre nom de domaine est composé de plusieurs mots il sera plus judicieux de les séparer par un tiret car Google le considère comme un espace. Préférez donc « alliance-mariage.fr » à « alliancemariage.fr ».

L’Exact Match Domain (EMD) est souvent perçu par les SEO comme du spam mais il est pourtant un excellent moyen de faire comprendre à Google et à l’internaute profane qu’ils se trouvent sur un site en rapport avec leur recherche.

Un nom de domaine expiré ?

Bien qu’un NDD expiré puisse offrir de nombreux avantages au niveau des metrics, vous comprendrez bien qu’en raison de l’exigence liée à la création d’un Exact Match Domain, il sera sans doute plus simple d’opter pour un nom de domaine neuf. Cependant, si vous avez la chance de trouver un expiré viable qui contient un ou plusieurs de vos mots-clés alors facilitez-vous la vie et optez bien évidemment pour celui-ci 😉

⚠️Vérifiez l’historique de votre nom de domaine avant de le réserver ! Vous trouverez des informations à ce sujet sur cet article.

Petite pub newsletter 🙂

Vous avez déjà lu une bonne partie de cet article, j’ai l’impression qu’il vous intéresse 👍

Au fait, je m’appelle François Tréca. Je publie de temps à autre des articles et/ou des vidéos au sujet des PBN, du SEO, du web, de la productivité, du marketing… Je fais de mon mieux pour produire des contenus de qualité (ça attire toujours les clients).

Si ces sujets vous intéressent, je vous invite à vous inscrire à ma newsletter pour ne pas rater mes prochaines publications. C’est gratuit (je monétise avec mes prestations) et, promis, vous ne serez pas spammé (c’est contre-productif 😉 ).

Fin de la pub, vous pouvez reprendre tranquillement votre lecture ♥️

3) Un contenu optimisé pour Google

Vous voilà désormais en possession d’un nom de domaine soigneusement choisi ! Vous pouvez y placer un site pour démarrer (pour info, je propose une prestation de création de site WordPress à partir de 9€ 🙂). Il vous faut désormais vous lancer dans la rédaction et l’optimisation d’un texte compréhensible par Google. Pour ce faire, vous devrez donc, dans l’idéal, rédiger un texte d’au moins 1 500 mots optimisés sur le mot-clé à l’aide d’outils d’optimisation sémantique tels que 1.fr (si vous débutez en sémantique) ou YourTextGuru (si vous êtes expérimenté).

Un exemple d’outil d’optimisation SEO : YourText.Guru

En général, plus le produit vendu ou le service proposé est complexe, plus il est facile d’atteindre les 1 500 mots car il suffit de répondre par écrit aux questions les plus posées par vos clients. Evidemment, si vous vendez des stylos Bic cela peut s’avérer plus fastidieux…

A noter que j’ai rédigé un article sur l’optimisation sémantique avec 1.fr, découvrez-le ici 🙂

Vous savez désormais rendre compréhensible votre site par Google. Cependant, ce n’est pas le seul élément de l’équation à prendre en compte pour mettre en place votre stratégie SEO. Effectivement, le plus important dans cette histoire, c’est le visiteur !

4) Les éléments pour convertir les visiteurs en clients

Lorsque le visiteur se rend sur une page web c’est qu’il cherche quelque chose (une information, un produit, un service…). Dans votre stratégie de conversion, il est donc important de le satisfaire entièrement en lui offrant des contenus de qualités, qui soient plaisants à regarder, bien rédigés et qui lui apportent des réponses claires. Si ces éléments sont réunis vous pourrez alors l’inciter à passer à l’action et pourquoi pas : le transformer en client.

Attirez la foule et convertissez-la en clients 😎

A) De belles images

Si l’habit ne fait pas le moine, il permet cependant d’entrer dans l’abbaye… Eh oui, sur un site internet la première chose que verra le visiteur, ce sont les images ! Il est donc important de choisir de belles images et de bonne qualité, qui séduiront le visiteur et vous permettront de lui donner une bonne impression. Le but est de lui donner envie de rester sur le site, de lire le contenu et bien sûr… d’acheter votre produit ou de faire appel à vos services.

Choisissez soigneusement vos images.

B) Un contenu de qualité

Une fois la première impression passée et les belles images ayant fait leur effet, il est primordial de se pencher sur la rédaction. Nous avons vu qu’il faut que votre texte soit optimisé pour que Google le comprenne bien. Mais ce qui compte dans cette stratégie c’est surtout votre futur client ! Il faut opter pour un contenu agréable à lire et qui apporte de vraies informations. Partez du principe que tous les visiteurs lisent les textes en entier. On voit beaucoup de moqueries sur la bêtise de tous ces internautes qui ne lisent pas… C’est faux. Beaucoup d’internautes lisent, à condition de leur proposer des textes qui leur soient utiles et agréables à lire (d’ailleurs vous avez déjà lu 1600 mots de cet article, merci 😋 ).

Il est donc primordial de satisfaire leur curiosité, en leur fournissant un contenu de qualité et non une bouillie de mots sans queue ni tête.

Rédigez des textes utiles et agréables à lire

Notez bien que plus vous donnez d’informations, moins votre client se posera de questions et plus il sera prêt à dépenser son argent chez vous. Prenez donc le temps de rédiger des textes riches en informations qui apportent une réponse précise à l’intention de recherche de l’utilisateur (comme cet article que vous êtes en train de lire par exemple 😎 )

A propos, j’ai rédigé un texte sur les articles professionnels, découvrez-le ici 🙂

C) Une réponse à toutes les intentions de recherche

L’intention de recherche, c’est ce que cherche l’utilisateur lorsqu’il tape les mots-clés (réponse à une question, achat d’un produit, recherche d’un service, etc.).

Par exemple, si la recherche est « acheter alliance mariage », il ne fait aucun doute que l’intention de l’internaute au moment où il tape ces mots est celle d’acheter. Dans ce cas vous pouvez directement lui présenter les différents modèles d’alliances avec les prix ou faire des gros liens vers les catégories « alliance or », « alliance femme » de votre e-commerce.

En revanche si le mot clé est simplement « alliance mariage » alors l’intention de recherche est plus floue car l’utilisateur peut chercher :

  • soit à acheter des alliances directement.
  • soit simplement à obtenir des informations sur les alliances (taille, prix, matière, signification, etc…).

Votre travail consiste donc à trouver un moyen subtil de répondre à toutes les intentions qui peuvent se cacher derrière le mot-clé afin d’optimiser vos chances de conversion.

D) Des « call to action« 

Les « call to action » ou « appel à l’action » sont un peu l’équivalent des enseignes lumineuses qui clignotent et qui incitent le client à entrer dans le magasin. Le but est d’encourager les internautes à faire appel à vos services. Ils peuvent prendre plusieurs formes :

  • Boutons cliquables de type « cliquez ici », « obtenir un devis », « plus d’informations », etc…
  • Formulaires à remplir pour être recontacté.
  • Numéro de téléphone bien visible.
  • Adresse physique pour accéder à votre magasin ou votre entreprise.
  • Abonnement à la newsletter.

La forme de votre call to action dépendra en réalité de la nature du service que vous proposez et de l’intention de recherche de l’internaute.

Une fois votre site installé, votre contenu rédigé et les call to action en place vous avez alors réalisé la recette ! Si l’on doit continuer la métaphore culinaire, il vous reste alors à faire cuire votre préparation…

5) Le netlinking ou le mode de cuisson de votre stratégie

Pour qu’un site apparaisse en bonne position dans les moteurs de recherche, il faut qu’il acquière de l’autorité auprès de Google en obtenant des liens de la part d’autres sites. Pour cela, vous pouvez suivre la méthode classique (netlinking naturel) et laisser la mixture prendre d’elle même ou forcer un peu les choses (netlinking actif).

A noter : lisez cet article sur le netlinking avec votre PBN pour avoir plus de détails.

A) Le netlinking naturel

Le netlinking naturel consiste à avoir confiance en son contenu et attendre que des webmasters ou des internautes fassent d’eux-mêmes et sans leur demander des backlinks vers votre site. En optant pour cette technique, vous espérez que les liens se fassent naturellement et que, mécaniquement, votre site gagne en autorité de lui-même. Si cette stratégie prend du temps et ne garantit aucune réussite, elle est cependant complètement conforme aux guidelines imposées par Google. De ce fait, vous pouvez donc vous permettre de ne pas dissimuler votre PBN et lier vos sites entre eux ou encore d’y apposer le logo de votre money-site.

Hélas, obtenir des liens naturellement est une route qui offre peu d’espoir…

Ce type de réseau de sites existe de façon naturelle. Par exemple les grands groupes (SFR, Free, Nestlé, etc…) possèdent plusieurs centaines de sites pour présenter leurs différents produits, services, marques, entités… Ces sites se font massivement des liens les uns vers les autres de façon complètement naturelle. Pourquoi pas vous ?

Cette stratégie s’inscrit cependant dans une certaine durée et n’offre aucune garantie, c’est pourquoi certains éditeurs cherchent à accélérer le processus, quitte à se rapprocher de techniques grey hat qui frisent le black hat.

B) Le netlinking actif

Pour accélérer le gain d’autorité de votre PBN auprès des moteurs de recherche (donc votre positionnement) : vous pouvez acheter des liens ou utiliser votre PBN si vous disposez de sites ayant du jus . Cependant, sachez que cette technique est proscrite par Google et en tant que telle vous fait courir un risque de pénalité. Il faut donc l’utiliser avec parcimonie et en toute connaissance de cause.

Voilà désormais votre recette réalisée et enfournée ! Il s’agit maintenant de surveiller la cuisson. Concrètement, cela signifie qu’il va falloir surveiller attentivement des indicateurs pour jauger de l’efficacité de votre stratégie.

6) Surveiller les indicateurs de son site

Parce qu’il ne sert à rien de mettre en place une stratégie de conversion sans en mesurer l’efficacité, il vous faudra donc mettre en place un moyen de surveiller :

  1. Le positionnement sur Google de votre site pour le mot-clé ciblé.
  2. L’évolution du nombre de visiteurs.
  3. Le taux de conversion.

A) La position sur le mot-clé (le ranking)

Il est important de surveiller l’évolution de la position de votre site sur les moteurs de recherche par rapport au mot-clé visé, ainsi que sur les mots-clés annexes.

⚠️Pour connaître la position actuelle de votre site, n’utilisez pas directement Google sur votre ordinateur ou votre téléphone car les résultats de recherche sont personnalisés en fonction de votre historique de navigation. Etant donné que vous visitez régulièrement votre propre site, Google a tendance à vous le présenter dans ses résultats de recherche. C’est très bon pour votre égo mais ce n’est pas représentatif de la réalité… Pour évitez ce phénomène, vous pouvez utiliser un outil gratuit come SEO Ninja Hero.

Je vous recommande fortement d’utiliser un outil de suivi de la position des sites qui vous offrira des graphiques montrant l’évolution des positions au fil du temps. Personnellement j’utilise SEObserver, mais il existe de très nombreux outils de ce type, avec différents niveaux de services et de prix.

Exemple d’outil de suivi de positions (SEObserver)

B) Le nombre de visiteurs

Vous devez absolument connaître le nombre de visiteurs qui vont sur votre site et savoir ce qu’ils y font en utilisant un outil dédié. Personnellement, j’utilise Google Analytics, qui a le gros avantage d’être gratuit et très complet. Là aussi, il existe de nombreuses alternatives.

C) Le taux de conversion

Le taux de conversion est le nombre d’activation des call-to-action divisé par le nombre de visites sur le site.

Par exemple, si l’objectif de votre site est de collecter des adresses mails et que vous avez collecté 20 mails après avoir reçu 1.000 visites, alors le taux de conversion est de 2%.

Pour évaluer l’impact de votre stratégie et l’améliorer continuellement, il vous faut donc calculer le taux de conversion de vos différents sites et surveiller son évolution au fil du temps.

Cela passera par exemple par :

  • Des trackers différents pour votre site pour chacun de vos call-to-action.
  • Un numéro de téléphone unique tracké pour chaque site de votre PBN.

De la sorte, vous pourrez suivre l’activité des internautes sur vos sites. Si vous vous rendez compte que les sites de votre PBN sont visités mais ne convertissent pas, vous pourrez alors réviser votre stratégie et l’adapter.

Testez, analysez, améliorez et reproduisez

Si vous avez réussi à vous positionner, à obtenir des visiteurs et à les convertir cela signifie que la recette a fonctionné ! Bravo 🏁

Vous pouvez alors la reproduire sur d’autres mots-clés 👍

Vous pourrez donc vous attaquer à de nouvelles expressions de recherche connexes afin de dupliquer les sources de trafic. Vous pourrez par exemple, travailler de nouveaux mots-clés tels que « alliance mariage en or », « Bijoux pour mariage », etc…

Plus vous aurez d’expérience, plus il sera facile et rentable de reproduire votre stratégie 😉

Facile de reproduire une recette qui fonctionne

Pour résumer

  • Cette recette SEO permet de positionner les sites de votre Private Blog Network sur des mots-clés liés à votre thématique mais sur lesquels votre money-site (votre monospace 😉) pourrait difficilement se positionner 🏁
  • Cela vous permettra donc d’attirer des visiteurs qualifiés susceptibles de faire appel à vos services.
  • Pour ce faire, il faut plaire à Google mais surtout plaire aux visiteurs en leur offrant un contenu de qualité qui leur donnera envie de faire appel à vous.

Pour rappel, voici les principales étapes pour obtenir des visiteurs et les convertir via un PBN :

  1. Trouvez un mot-clé susceptible d’être tapé par les internautes qui ont besoin rapidement de votre produit ou de vos services.
  2. Réservez un nom de domaine contenant ce mot-clé, pour augmenter vos chances d’être visible sur Google.
  3. Créez un site et y placez un texte d’au moins 1500 mots, optimisé sémantiquement pour le mot-clé, afin d’être bien compris par Google.
  4. Placez des « call-to-action » sur votre site pour convertir les visiteurs en client.
  5. Créer des liens vers votre site afin qu’il soit plus visible sur Google (netlinking).
  6. Surveillez l’évolution des indicateurs de votre site :
    • Le positionnement du site sur Google.
    • Le nombre de visiteurs.
    • Le taux de conversion.

Besoin d’aide pour créer votre PBN ?

Je propose une prestation de création de blogs de PBN, à partir de 9€ HT (oui oui, c’est vrai). N’hésitez pas à me contacter pour en bénéficier 😉

Je commande mon
Site de PBN